Chirurgie des Paupières
Dr Armand Paranque

Définition

Les « blépharoplasties » désignent les interventions de chirurgie esthétique des paupières qui visent à supprimer les disgrâces présentes, qu’elles soient héréditaires ou dues à l’âge. Elles peuvent concerner uniquement les deux paupières supérieures ou inférieures, ou encore les quatre paupières à la fois. Les disgrâces les plus communément en cause sont les suivantes : Paupières supérieures lourdes et tombantes, avec excès de peau formant un repli plus ou moins marqué, Paupières inférieures affaissées et flétries avec petites rides horizontales, Hernies de graisse, responsables de « poches sous les yeux » au niveau des paupières inférieures ou de paupières supérieures « bouffies ». L’intervention vise à corriger ces disgrâces de façon durable, en supprimant chirurgicalement les excès cutanés et musculaires ainsi que les poches graisseuses, et ce, bien sûr, sans altérer les fonctions essentielles des paupières.

Principes

L’opération n’a pas pour but de modifier la forme de vos yeux, mais de rendre à votre regard une grande partie de son éclat. Le tracé des incisions cutanées correspond à l’emplacement des futures cicatrices, ils seront donc dissimulés dans des plis naturels. Pour les paupières inférieures, en cas de « poches » isolées (sans excès de peau à enlever), on pourra réaliser une blépharoplastie par voie trans-conjonctivale, c’est-à-dire utilisant des incisions placées à l’intérieur des paupières et ne laissant donc aucune cicatrice visible sur la peau. L’intervention, pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme, peut être effectuée dès 35 ans. Toutefois, elle est parfois réalisée beaucoup plus précocement, lorsque les disgrâces sont constitutionnelles (facteurs héréditaires) et non pas liées à l’âge (poches sous les yeux).

Types d'anesthésie et modalités d'hospitalisation

La palpébroplastie peut être réalisée sous : anesthésie générale anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse (anesthésie vigile ou diazanalgésie ou neuroleptanalgésie) anesthésie locale fréquemment L’intervention peut se pratiquer en « ambulatoire », c’est-à-dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance.

Intervention

Chaque geste est personnalisé et adapté à votre regard. Les résections de peau et de poches graisseuses sont prudentes et appréciées en prenant soin de conserver au regard son expression. L’intervention peut durer entre 45 minutes et deux heures.

Après l'intervention : suites opératoires

Schématiquement vous serez présentable pour les amis vers le huitème jour. Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines, mais leur maquillage est rapidement autorisé (habituellement dès le 7ème jour).

Résultats

Un délai de 3 à 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat. C’est le temps nécessaire pour que les tissus retrouvent toute leur souplesse et que les cicatrices s’estompent au mieux. Cette amélioration physique s’accompagne en règle générale d’un mieux être psychologique. Des injections de toxine botulique espacées et régulières dans les fibres orbitaires du muscle orbiculaire permettent de maintenir plus longtemps le résultat en diminuant l’effet abaisseur de ce muscle sur la queue du sourcil. Par contre, le processus de vieillissement de la peau continue et l’entretien de cette dernière par des procédés médicaux et cosmétiques est tout à fait conseillé.

La brochure de la chirurgie esthétique des paupières

Partager